Defiscalisation loi scellier

Défiscalisation immobilière - Le pari des EHPAD

Actuellement, investir dans l’hébergement des personnes âgées dépendantes est une activité en pleine expansion. LMNP, OPCI, résidences médicalisées ou EHPAD comme domusvi répondent à un réel besoin d’assistance des seniors. Ces logements ont des taux d’occupation très élevés.

La force d’attraction des ehpad

Investir dans les EHPAD permet non seulement de bénéficier du statut de loueur meublé non professionnel (LMNP) mais aussi d’avoir une rentabilité de plus de 4% sans oublier le bénéfice lié à l’exonération de fiscalité sur les revenus (sous conditions). C’est un placement à long terme très prometteur toutefois il nécessite une excellente maitrîse des questions-clés comme : le choix du gestionnaire, le choix de l’emplacement et les facteurs de risque relatifs à ce genre d’investissement. Vous pouvez recourir à des organismes spécialisés comme les organismes de placement collectif immobilier ou OPCI.

Avec le nombre de personnes âgées dépendantes dépassant 1,4million d’ici 2040 contre 800.000 actuellement, le marché des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes n’est pas près de s’éteindre d’après l’étude menée par l’Insee en 2007. Effectivement, si à ce jour la France dispose de plus de 6000 résidences médicalisées pour les seniors, ils sont occupés en moyenne à 95%. De ce fait, créer de nouveaux ehpad intègre les priorités du gouvernement. La secrétaire d’Etat aux Aînés, Nora Berra, a déclaré en juillet dernier : « la reforme de la dépendance aura lieu après la reforme des retraites », lors de la visite de la résidence de La Marque à Hem près de Lille.

En revanche, le financement des deniers publics ne peut pas supporter seul le développement national des ehpad. Effectivement, ces établissements ne sont pas de simples maisons de retraite. Etant réglementée par la loi du 24 janvier 1997, l’appelation d’Ehpad est réservée aux logements permettrant d’accueillir des personnes de 60ans et plus qui ont besoin de divers soutiens : de l’exercice des tâches quotiennes à l’aide médicalisée. Dans la plupart des cas, ces établissements sont gérés par un exploitant professionnel, via un bail commercial et c’est lui qui est en charge de trouver les résidents. Une convention tripartite doit être signé entre la direction de l’établissement, le président du conseil général et l’agence régionale de la santé. Cette convention conditionne le fonctionnement de l’établissement sur le plan financier, la qualité des soins prodigués et les services liés à la dépendance. Impliquant la mise en service de divers équipements coûteux, les ehpad disposent depuis des années de programmes de construction et d’aménagement financés par des fonds privés.

Les publications similaires de "Finance"

  1. 19 Fév. 2017Simuler son imposition : les outils à la disposition du contribuable247 clics
  2. 16 Janv. 2013Loi Scellier : Déclarer ses revenus locatif616 clics
  3. 14 Janv. 2013Loi Scellier BBC 2011602 clics